Comment fonctionne un nid de guêpes ?

Puisque la guêpe est un animal social, cela signifie qu’elle vit en société. Mais comment autant d’individus peuvent cohabiter ? En suivant une hiérarchie bien précise et structurée ! On trouve donc la reine, les « princesses », les mâles et les ouvrières. 

Les guêpes : qui sont-elles ?

Pour faire simple, on peut dire que les guêpes sont des Vespula, de leur petit nom scientifique. En Belgique, on retrouve beaucoup les guêpes germaniques et les guêpes communes. Toutes deux font parties des Hyménoptères. Dedans, on retrouve aussi d’autres espèces d’insectes : les abeilles, bien sûr, mais aussi les frelons, les bourdons et les fourmis. Le point commun entre tous ces animaux ? La construction d’un nid, dont la hiérarchie est centrée autour de la reine et où la majorité des individus sont des femelles qui expérimentent le polymorphisme.

Cela signifie que les larves femelles vont prendre différentes tailles, voir différente apparences en fonction de ce qu’elles mangent à ce stade. En outre, c’est ce qui va déterminer leur rôle dans la colonie à l’âge adulte.

La reine des guêpes

C’est le premier individu d’une colonie, car c’est elle qui va donner naissance à tous ses individus. Ainsi, elle sort au printemps pour commencer à construire le nid et pondre les premiers œufs dans ses alvéoles. Dans les premiers jours, elle va donc alterner entre la ponte, la construction et l’alimentation des larves, tout en se nourrissant elle-même. Lorsque les premières ouvrières sortent des alvéoles, ce sont elles qui prennent le relai de la construction et de l’entretien des larves. La reine ne s’occupe donc plus que de la ponte, à un rythme accéléré puisqu’il ne lui faut que quelques minutes par œuf.

La reine restera en vie jusqu’à la fin de l’automne, puis mourra avec sa colonie lorsque les températures seront trop basses. Cependant, avant cela, vers août-septembre, elle donnera naissance à des guêpes non-stériles et plus grandes que les ouvrières : les « princesses », en langage courant, qui hiverneront et, une fois le printemps venu, recommenceront la boucle en devenant les reines de leur propre nid. On constate donc la présence d’un cercle vertueux (ou vicieux) qui se répète d’année en année.

Les guêpes ouvrières

La majorité de l’essaim est constitué d’ouvrières. Ce sont des femelles qui sont stériles. Elles ont de multiples rôles, car elles s’occupent de tout dans le nid. Ainsi, la recherche de nourriture pour les larves ou pour la reine leur revient. De même, la défense du nid, ou la construction de ce dernier sont aussi à leur charge. Elles ont une espérance de vie plus courte que la reine, car elles ne vivent que 12 à 22 jours. C’est entre autre pour cela que la reine pond en continu.

Les mâles

Les individus mâles sortent des œufs en même temps que les femelles non-stériles, à la fin de l’été. Ils les fécondent alors, avant de mourir avec toute la colonie, lorsque les températures sont trop basses pour assurer la survie du nid.